Fujiyoshida

Fujiyoshida est une municipalité ayant le statut de ville, depuis 1951, dans la préfecture de Yamanashi. La ville est jumelée avec Chamonix-Mont-Blanc depuis 1978. Elle est à 2h de Tokyo.

La ville Fujiyoshida symbolise l’entrée de la région des 5 lacs près du Mont Fuji et est la principale porte pour commencer l’ascension du mont Fuji.

*****

*****

Le sanctuaire Fuji Sengen-jinja avec son allée de lanternes de pierre et ses bâtiments chargés de sculptures.

Torii du Fuji-Sengen-Jinja

Fuji-Sengen-Jinja-allée lanternes

sanctuaire-fuji-sengen-jinja

Il s’agit du plus vieux sanctuaire (shrine) du mont Fuji, construit en 788 afin de protéger les villages des alentours contre les éruptions volcaniques, qui se trouve au bord du lac. Le sanctuaire est vénéré par la famille de Takeda, une des familles de samouraï pendant l’époque de Sengoku.

Au bout de l’allée de pierre se trouve un petit pont de pierre sous lequel traverse un ruisseau pour mener au gigantesque torii (portail traditionnel japonais) de 18m.

—> La rumeur veut que ce torii soit reconstruit chaque « année de Fuji » (c’est à dire tous les 60 ans) et à chaque fois un peu plus grand.

L’écriteau au sommet dit « Sangoko Daiichizan » : « la plus haute montagne parmi 3 pays » (la Chine, l’Inde et le Japon).

La déesse (kami) honorée est celle du mont Fuji Ko-no-hana-sakuya, dans la mythologie japonaise c’est la princesse (hime) fleur et le symbole de la vie terrestre délicate. Elle est la fille du dieu Oho-Yamaune et femme de Nigini. Elle rencontra le dieu au bord de la mer et ils tombèrent amoureux.

—> Son mythe évoque que son mari jaloux doutait de sa fidélité. Pour lui prouver son innocence, elle a traversé les flammes alors qu’elle portait leur fils dans son ventre et en est ressortie indemne.

Chaque année, les japonais pratiquent des cérémonies du feu en son honneur en allumant une flamme sur l’autel de leur maison et font brûler des torches lors de cérémonies publiques. Les femmes invoquent aussi son nom pour alléger les souffrances de l’accouchement.

Kami vénérée pour une bonne rencontre, bon accouchement et contre l’incendie.

Dans l’enceinte se trouve un musée historique de Katsuyama, où on peut connaître l’histoire de Katsuyama avec une exposition des outils agricoles de l’époque.

*****

Le parc d’attractions Fuji Q, pour les amateurs de sensations fortes !

Parc spéciale montagnes-russes, farfelu, qui bat des records du monde pour de nombreuses attractions, voici quelques exemples :

Eejanaika : 2006

Eejanaika-montagne russe

2ème parcours de montagnes russes au monde, en métal de type quadridimensionnelles. Ces montagnes russes détiennent 2 records : Plus hautes montagnes russes quadridimensonielles au monde et plus hautes montagnes russes au monde à inclure des inversions (14 au total).

Fujiyama : 1996

Fujiyama_rollercoaster

Est un parcours de montagnes russes en métal. À son ouverture l’attraction était le plus haut parcours de montagnes russes (79m) et le plus rapide (130 km/h) au monde.

Takabisha : 2011

Takabisha_roller_coaster

Est un parcours de montagnes russes connu pour détenir le record du monde de la chute la plus raide avec 121 ° .

Ici-Japon : Détails et tarifs + 1 vidéo :

http://www.ici-japon.com/voyage-japon/divertissements-au-japon/fuji-q-highland/

*****

La pagode Chureito et son célèbre point de vue sur le Mont Fuji.

chureito-pagode

chureito-pagoda-400

Cette pagode à 5 étages offre une vue sur le Mont Fuji et les cerisiers en fleurs à la saison, elle fut construite en 1963 en tant que mémorial de la paix et fait partie du sanctuaire Arakura Sengen. Pour y accéder, il faut monter près de 400 marches.

Autour de la pagode se trouve de beaux temples comme le temple Shofukuji ou le sanctuaire Koppukudai Shrine.

*****

Lani @+

Sources : web, wikipédia, sites tourisme, japantravel, polyedre ou blogs voyage, japanhoppers

********************************************************

Auteur : Ingrid Lani

Après RIP il me semblait normal de suivre Nico & Mariana dans leur nouvelle aventure. Fidèle depuis le 1er jour, modo + tipeuse + blogueuse pour un soutient sans faille et assumé.