Kyoto, ancienne capitale impériale

Kyoto (littéralement « ville capitale ») est dans la région du Kansai, au centre de Honshū. Elle fut de 794 à 1868 la capitale impériale du Japon, sous le nom de Heian-kyō (« Capitale de la paix et de la tranquillité »).

Elle est aujourd’hui la capitale de la préfecture de Kyoto ainsi que l’une des grandes villes de la zone métropolitaine Keihanshin (zone désignant l’ensemble urbain des villes de Kyoto, Osaka et Kobe.

Histoire, Géo, Culture, Economie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kyoto#Histoire

Site tourisme Japon : https://www.tourisme-japon.fr/decouvrez-le-japon/destinations/kansai/voyages-dans-le-kansai/kyoto-to/kyoto

Centre historique et culturel, la ville peut se targuer de posséder plusieurs milliers de temples et sanctuaires dont la majorité sont classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Kanpaï : https://www.kanpai.fr/kyoto : L’ancienne capitale magique

*****

Kinkakuji-Pavillon d’or

Le Kinkaku-ji est le nom usuel du Rokuon-ji (temple impérial du jardin des cerfs). Ce nom est tiré du Kinkaku (pavillon d’or), bâtiment recouvert d’or situé dans le jardin du temple. C’est l’un des temples bouddhistes les plus visités à Kyoto.

Le 02/07/1950, le Pavillon d’or a été entièrement invendié par un moine mentalement déficient

Bâti à la fin du XIVe siècle puis brûlé à de nombreuses reprises, il fut rebâti à l’identique quelques années plus tard (en 1955), puis rénové en 1987.

En 1994, le Pavillon d’or est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Kanpaï : https://www.kanpai.fr/kyoto/kinkaku-ji

*****

Ginkaku-ji ou le Pavillon d’argent

Ginkakuji et jardin de sable

Ginkaku-ji est un temple bouddhiste situé dans l’arrondissement Sakyō-ku à Kyoto.

Il a été construit en 1482 par le shogun Ashikaga Yoshimasa, qui voulait rivaliser avec Kinkaku-ji, le pavillon d’or, construit par son grand-père Ashikaga Yoshimitsu. Son intention était de couvrir le pavillon d’argent, mais à cause de l’intensification de la guerre Onin, qui avait éclaté quelques années plus tôt, en 1467, la construction a été arrêtée et le pavillon n’a jamais été couvert d’argent.

Le bâtiment, qui devait être un monument ostentatoire, est maintenant pris en exemple pour montrer le raffinement dans la simplicité de la culture japonaise. Beaucoup de Japonais pensent qu’il est plus beau que son homologue doré.

*****

Ryōan-ji – Jardin de pierres :

ryoanji

Temple de Ryoan-ji

Ryōan-ji (littéralement « Temple du repos du dragon ») est un monastère zen situé dans le nord-ouest de Kyoto, construit au XVIème siècle. Il fait partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO, étant l’un des monuments historiques de l’ancienne Kyoto.

Le temple appartient à l’école Myōshin-ji de la branche rinzai du bouddhisme zen. Le site du temple appartenait à l’origine au clan Fujiwara.

Kanpaï : https://www.kanpai.fr/kyoto/ryoan-ji

*****

Gion – Le quartier traditionnel au cœur de Kyoto

Gion

Gion est un district de Kyoto érigé au Moyen Âge à côté du sanctuaire de Yasaka. Le district a été construit pour servir de halte aux voyageurs et visiteurs du sanctuaire. Il a par la suite évolué pour devenir une zone prisée et connue pour ses geishas.

Les geishas à Gion sont plus connues sous le vocable local de geiko. Tandis que le terme geisha signifie « artiste » ou « personne des arts », geiko signifie plus particulièrement « un enfant des arts » ou « une femme d’art ».

Il a souvent été dit que Gion était connu pour son attrait sexuel, ce qui est faux. Les geishas ne sont pas des prostituées mais des artistes.

Kanpaï : https://www.kanpai.fr/kyoto/gion

*****

Marché Nishiki

nishiki

marché de nishiki

Le marché de Nishiki, s’étend sur plus de 5 blocs, le long d’une rue étroite. Comptant plus d’une centaine de boutiques et de restaurants, ce dernier est réputé pour être « La Cuisine de Kyoto ».

Nishiki a une atmosphère unique. Spécialisé dans le domaine de la cuisine et l’alimentation, vous y trouverez des fruits de mer frais, de bons aliments de saison et des spécialités tels que des bonbons japonais, marinades, fruits de mer séchés, sushis et de nombreux plats à consommer sur place ou à emporter puis les couteaux et autres ustensiles de cuisine.

« Si vous avez peur de tester toutes ses spécialités made in japan, sachez que certain restaurants donnent gratuitement ou vous vendent des petits échantillons, brochettes ou portions vous permettant de vous initier au plat. »

Vivre le Japon : https://www.vivrelejapon.com/activites-a-kyoto/marche-nishiki

*****

Il y a énormément de choses à voir et d’histoires à apprendre à Kyoto …

Lani @+

Sources : Wikipédia, web, Kanpaï, vivrelejapon, blogs&sites tourisme

********************************************************

 

Auteur : Ingrid Lani

Après RIP il me semblait normal de suivre Nico & Mariana dans leur nouvelle aventure. Fidèle depuis le 1er jour, modo + tipeuse + blogueuse pour un soutient sans faille et assumé.