Le château de Jumilhac

Mercredi 14 Juin 2017

116311122

Le château de Jumilhac est un château français implanté sur la commune de Jumilhac-le-Grand dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine. Il a été bâti du XIIIᵉ au XVIIᵉ siècle.

Site du château : http://www.jumilhac.net/

Château de Jumilhac
24630 Jumilhac-le-Grand

Tél : 06.09.61.78.40

téléchargement

Histoire … :

L’harmonie des volumes, la symétrie apparente de son architecture et la féerie de ses toitures pousse à la curiosité. Le porche d’entrée franchi, cet ancien châtelet défendu par des bouches à feu, le regard est attiré par la diversité de ses toits au point d’en oublier les quatre corps de logis et la tour ronde engagée composant le château féodal, élevé du XIIème au XVème siècle, ainsi que les ailes en retour d’équerre aménagé au XVIIème qui le flanque.

Sous son aspect conte de fées, ce château-fort au mobilier Renaissance et Louis XIII cache la demeure d’un alchimiste en quête du Grand Œuvre : Antoine Chapelle, 1er Comte de Jumilhac (1597).

Les motifs des faîtières comme les détails sous-jacents ou d’autres présents ailleurs retracent pas à pas la genèse de la Pierre Philosophale…

Le château, en restauration permanente par son propriétaire, appartient aux Chapelle de Jumilhac depuis le VXIème siècle et désormais à leur descendants directs : les « De la Tour du Pin ». Son parc est aménagé en Jardins à la Française.

… Jardins … :

Le Marquis de Jumilhac voulut au XVIIème siècle moderniser son château et le tirer des temps ancestraux. Présent à la Cour de Versailles, il se devait de créer des jardins à la hauteur de son rang ; ce furent 12 terrasses qui, remodelant l’éperon rocheux servant d’assise au château, descendaient par degrés jusqu’à l’Isle, courant 45 m plus bas.

Ces jardins furent conservés jusqu’à l’aube du XXème siècle.

En 1995, la sécheresse de l’été dévoila une croix de St André qui dessinait les diagonales du carré d’herbe formant la 2ème terrasse. Ce témoin d’un passé plus glorieux incita l’actuel Marquis de Jumilhac à donner le coup d’envoi d’un vaste projet visant à rénover les jardins comme les présentait la maquette du château datée de 1777.

En respectant les concepts de la Renaissance et les principes de Le Nôtre, le jardin est réorganisé autour d’un bassin central.

Une visite au travers de parterres de fleurs protégés d’une charmille, d’un labyrinthe végétal et sa chambre noire, d’une roseraie bordée de buis taillés (rénovation en 2011) et d’un mini système solaire aux planètes fleuries.

116321563

116321564

116321590

… & Légende :

La Fileuse !

Louise de Hautefort, demoiselle fort belle et de haut lignage, mariée contre son gré au 2ème Comte de Jumilhac parti guerroyer auprès du Roi de France, est séquestrée  pendant plus de 20 ans, par son mari jaloux et sous bonne garde, dans une pièce ornée d’énigmatiques fresques murales dans la tour engagée de la façade.

Louise passait ses journées à peindre, prier et… filer la laine, et cachait de doux messages dans son fuseau, destinés à son amoureux, devenu par amour pour sa belle, berger du château…

D’où son surnom et la Légende de La Fileuse.

A ce jour, les versions diffèrent sur la fin de cette légende…

116321636 La chambre de la fileuse

116321637 Portrait de Louise, peint sur une porte

Lani @+

Sources : web, site du château, wikipédia

******************************************************** 

Auteur : Ingrid Lani

Après RIP il me semblait normal de suivre Nico & Mariana dans leur nouvelle aventure. Fidèle depuis le 1er jour, modo + tipeuse + blogueuse pour un soutient sans faille et assumé.

%d blogueurs aiment cette page :