Le plateau d’Albion

Jeudi 03 Août 2017

Le plateau d’Albion est situé à cheval sur les 3 départements du Vaucluse, de la Drôme et des Alpes de Haute Provence.

Il a bénéficié d’une renommée nationale en accueillant de 1971 à 1996, le site de lancement des missiles nucléaires sol-sol balistiques de la Force de dissuasion nucléaire française, dont les installations militaires s’étendaient au-delà du plateau sur la commune de Lagarde-Apt.

Au Jurassique, sur une épaisseur de plus de 1.000m se sont déposées alternativement des couches de calcaire, de marne et d’argile.

Le plateau est situé sur un substrat de couches de calcaires.

Ce plateau calcaire, percé d’avens, est un énorme bassin aquifère qui va de la Montagne de Lure jusqu’au Mt. Ventoux. Les rivières souterraines du Plateau alimentent la résurgence de Fontaine-de-Vaucluse. On a recensé plus de 200 gouffres ou avens aux ouvertures parfois très étroites et difficilement repérables.

Site sur la base : http://rr0.org/org/eu/fr/dn/base/Albion/

Extraits du texte :

 » Le général Charles De Gaulle veut une défense nucléaire avec des avions, des sous-marins et des missiles sol-air. Il s’agit maintenant de trouver un site stratégique où implanter ces missiles. Deux critères entrent en compte : zone à faible densité humaine et sol capable de permettre un bon ancrage des silos renfermant les missiles mais aussi capables d’amortir l’onde de choc en cas d’agression nucléaire.

Le sous-sol d’Albion est idéal : calcaire facile à travailler et suffisamment résistant pour encaisser des chocs et hors de la zone sismique de la Durance. En surface, une étendue quasi déserte à perte de vue, 785 hectares et 288 propriétaires.

En 1965, après la visite de Pierre Messmer, la décision est prise d’y implanter 27 missiles.

En 1967, c’est en fait seulement 18 silos qui sont construits.

…  »

Plusieurs témoignages sont cités après toutes les explications.

albion base

la base militaire

Le plateau d’Albion aujourd’hui :

« Une fois démantelées, les installations du plateau d’Albion ont été rendu à la nature. Les portes ont été vérouillées et soudées, et les zones de lancement recouvertes par 1m de terre. Le manque de financement, les problèmes techniques et géographiques ont été laissé en plan tous les projets de reconversion du site en musée pour l’Histoire.

L’Armée de l’Air et la DGA ont alors décidé de donner au Musée de l’Air et de l’Espace à Paris quelques équipements.

Les escadrons ont commencé à partir en août 1998 après les équipes du CEA et suivit en décembre des équipes de l’Aerospatiale. La passation de « pouvoir » avec la légion étrangère a été réalisée dans l’été 1999. Depuis, une centaines d’hommes séjournent plus ou moins en permanence sur la base aérienne. La base aérienne 200 a été rebaptisé caserne Maréchal Koenig.

Des installations de l’armée de l’air seules restent la zone vie de la base, les longs bâtiments attenant la piste qui servent maintenant à stocker tout le matériel du génie civil et qualques bâtiments du DAMS (l’atelier de dépôt des munitions et des têtes nucléaires gérée par le CEA et l’Armée).

Ces derniers, toujours sous l’autorité de l’armée servent pour des simulations de combat.

La base étant devenue une base de l’armée de terre, la longue piste d’atterrissage ne sert plus de même que la tour de contrôle, débarrassée de ses antennes et laissé à l’abandon. »

+ d’info : http://www.capcomespace.net/dossiers/espace_europeen/albion/albion_aujourdhui_BA200.htm

Le site Onera cité par Nico : http://www.onera.fr/

http://www.onera.fr/sites/default/files/communique_de_presse/files/20161212-CP-Graves-ONERA.pdf

http://www.onera.fr/fr/actualites/graves-bon-pour-le-service-des-lautomne

Lani @+

Sources : Wikipédia, sites cités, web

*****

Petit rappel des liens :

Plateau d’Albion, base militaire : http://rr0.org/org/eu/fr/dn/base/Albion/

Capcomespace : http://www.capcomespace.net/dossiers/espace_europeen/albion/albion_aujourdhui_BA200.htm

Onera : http://www.onera.fr/

********************************************************

Auteur : Ingrid Lani

Après RIP il me semblait normal de suivre Nico & Mariana dans leur nouvelle aventure. Fidèle depuis le 1er jour, modo + tipeuse + blogueuse pour un soutient sans faille et assumé.