Le village de Roussillon

Jeudi 03 Août 2017

Roussillon est une commune française située dans le département du Vaucluse en région PACA. Le village est classé parmi les plus beaux villages de France et fait partie du périmètre du Parc naturel Régional du Lubéron.

Roussillon est célèbre pour la richesse de ses ocres. De grandes carrières ont été exploitées depuis la fin du XVIIIème siècle et ont employé 1000 personnes jusqu’en 1930 mais, aujourd’hui, afin de ralentir les dégradations du site, il est interdit d’en ramasser sous peine d’amende.

roussillon-rouge

village-de-roussillon

HISTOIRE

Sous l’Antiquité :

Son nom est formé avec le suffixe -one sur le nom de personne Ruscilius et désigne un domaine gallo-romain portant le nom de son fondateur. On a parfois envisagé aussi un dérivé de l’ancien français rossel (pour roseau).

Moyen Âge :

En 987, Roussillon a un petit château établi sur une motte castrale (type particulier de fortifications de terre). Cité de « de Rossillione » en 989.

Au XIIème siècle, l’abbaye St André de Villeneuve-lès-Avignon y possède l’église Ste-Croix, et en perçoit les revenus. Seigneurie des d’Agoult, des Vins, puis des l’Isle jusqu’à la Révolution.

Charles IX passe dans le village lors de son tour de France royal (1564-1566) accompagné de la Cour et des Grands du royaume : son frère le Duc d’Anjou, Henri de Navarre, les cardinaux de Bourbon et de Lorraine.

Période moderne :

Durant des années, c’est autour de la richesse naturelle qu’offrait le sol que l’activité économique de la commune se tournait : l’ocre !

Au XVIIIème siècle, avec l’augmentation des besoins en fer mais aussi la diversification et modernisation des techniques de traitement des textiles et le besoin de teintures, l’exploitation de l’ocre sur Roussillon s’intensifie. De très nombreuses carrières, dont certaines sont toujours visibles, entourent le bourg, mais aussi d’anciennes usines d’ocre (comme l’ancienne usine Mathieu maintenant reconvertie en Conservatoire). Ces carrières et usines étaient disséminées sur plusieurs communes.

220px-Roussillon_usine_d'ocre_Mathieu_1870 Usine d’ocre Mathieu

Camille Mathieu fut élu maire de sa commune pour la première fois en 1895 et le resta pendant 45 ans. En 1893, il avait hérité avec son cousin, de l’usine d’ocre créée en 1870 par leur grand-père Joseph Mathieu. Située au quartier de la Balizone, elle fut absorbée en 1901par la Société des ocres de France.

Période contemporaine :

Au XXème siècle, les moyens modernes d’extraction ainsi que la découverte de gisements plus rentables ont peu à peu fait fermer toutes les mines. Au début des années 1980, le tourisme a remplacé cette industrie minière.

220px-Église_de_Roussillon l’église

plan-village plan du village

Site Office du tourisme : http://otroussillon.pagesperso-orange.fr/

Le mieux est de découvrir Roussillon un matin ensoleillé par l’Est, soit en arrivant par la route de St Saturnin-lès-Apt, la vue est alors magique, le village apparaissant au sommet d’une colline abrupte et ses teintes rouges sont avivées par le soleil; soit par la route de Goult, où le rouge de l’ocre apparaît petit à petit au milieu des pinèdes pour d’un seul coup envahir tout le paysage.

La sinueuse rue centrale, qui conduit au sommet du village, est bordée de galeries d’art, de boutiques de produits provençaux et de jolies maisons des XVII et XVIIIème siècles.

En haut, l’église Saint-Michel possède une belle façade du XVIIème siècle et jouxte une falaise d’où l’on a un magnifique panorama sur 360°, avec table d’orientation.

sentier des ocres

220px-Dépôt_d'ocre_brut_au_Conservatoire_des_ocres_de_Roussillon

images

Site des plus beaux villages de France : http://www.les-plus-beaux-villages-de-france.org/fr/roussillon-0

Situé au coeur du plus important gisement d’ocre d’Europe, Roussillon clame sa singularité minérale par une étonnante palette de couleurs flamboyantes. En parcourant ses ruelles et ses escaliers, en contemplant ses façades, souvent simples et naturellement belles, vous admirerez le résultat de savoir-faire plus que millénaires.

+ d’infos : www.roussillon-en-provence.fr

Ce village ne ressemble à aucun autre avec son site grandiose sculpté par l’eau, le vent et la main de l’homme et son étonnante palette de couleurs flamboyantes qui passe du presque blanc, au jaune d’or, rouge sang pour finir au violet foncé.

Découvrez le sentier des ocres qui vous conduira à la « Chaussée des géants » et au milieu des cheminées de fées, vous en verrez de toutes les couleurs…

Lani @+

Sources : Sites officiels cités, Wikipédia, web

*****

*****

La légende de Dame Sermonde

Dans des temps lointains, vivaient au château de Roussillon dame Sermonde et le seigneur Raymond d’Avignon. Ce dernier, grand chasseur, délaissait chaque jour sa femme, afin de parcourir les forêts.

S’ennuyant à mourir, Dame Sermonde fut enchantée lorsque un jour, Guillaume de Cabestan, fut engagé pour faire son apprentissage de bon chevalier. Elle se laissa séduire et ils devinrent bientôt amants.

Les familiers du château, se doutant de quelque chose, le rapportèrent à Raymond d’Avignon. Pour essayer d’en savoir davantage, le seigneur invita un jour Guillaume à une partie de chasse et lui posa la question. Pour ne pas trahir dame Sermonde, Guillaume lui dit qu’il était bien amoureux, non pas de son épouse, mais de la sœur de celle-ci, Agnès.

Dame Sermonde, piquée dans son amour-propre et indignée de la conduite de son époux, exigea de Guillaume qu’il avouât tout dans l’une de ses chansons. Guillaume s’exécuta et Raymond d’Avignon, apprenant la vérité, entra dans une fureur noire, et décida de se venger. Au cours d’une partie de chasse, il poignarda Guillaume et lui arracha le cœur.

Raymond d’Avignon revint au château, avec le cœur de Guillaume et demanda à son cuisinier de le préparer afin de le servir à sa femme. Ce qui fut fait au dîner.

Dame Sermonde s’en délecta jusqu’à la dernière bouchée, ignorant l’ abominable chose.

À la fin du repas, Raymond lui révéla qu’elle venait de manger le cœur de son jeune amant. Horrifiée, elle déclara :  » Seigneur, vous m’avez offert un si bon repas que jamais je ne veux plus en goûter un autre  » puis Dame Sermonde s’enfuit hors du château alla en haut du Castrum, et se jeta dans le vide.

Son corps sanglant se répandant sur les terres alentour les colora à jamais d’un rouge flamboyant et une source jaillit là où son corps termina sa course.

*****

********************************************************

Auteur : Ingrid Lani

Après RIP il me semblait normal de suivre Nico & Mariana dans leur nouvelle aventure. Fidèle depuis le 1er jour, modo + tipeuse + blogueuse pour un soutient sans faille et assumé.