Les clefs de la désinformation, Vendredi 2 mars

*****

Georges Soros, né György Schwartz le 12 août 1930 à Budapest, puis György Soros, est un financier milliardaire américain d’origine hongroise.

Il est devenu célèbre pour ses activités de spéculation sur les devises et les actions, qui ont marqué l’histoire des bourses de valeurs puis par ses activités de philanthropie. Il est à l’origine des hedge funds apparus dans les années 1970, qui se distinguent dès la bulle financière japonaise. Il est actuellement président de Soros Fund Management, basé à New York, qui gère en 2012, 25 milliards de dollars pour lui, sa famille et ses fondations. Il a fondé l’Open Society Institute, devenu en 2010 Open Society Foundations, dont il est le président.

Sur Wikipédia vous retrouverez sa biographie, ses activités financières, ses activités philanthropiques et politiques et ses oeuvres.

*****

Le dîner du Siècle (site officiel) :

« Le Siècle » est un club d’influence fondé en 1944 par Georges Bérard-Quélin. Cette association regroupe des dirigeants politiques, économiques, culturels et médiatiques français.

L’association « Le Siècle » est fondée à la Libération le 2 septembre 1944 et déclarée le 2 février 1946 par d’anciens résistants réunis autour de Georges Bérard-Quélin. Son objectif est de faire se rencontrer les « élites » pour mieux se connaître au-delà du clivage gauche-droite.

« Le Siècle » correspond à ce que l’histoire et la sociologie politique appellent des « lieux de sociabilité » des élites : on y trouve des hauts fonctionnaires, des chefs d’entreprises, des hommes politiques de droite ou de gauche, ou encore des représentants du monde de l’édition et des médias de premier plan.

Au 1er janvier 2011, « Le Siècle » comptait 751 membres et 159 invités qui attendaient une décision sur leur admission en tant que membre.

« Le Siècle » est une association loi de 1901 ayant son siège au 13 avenue de l’Opéra, dans le 1er arrondissement de Paris.

Le conseil est composé de 15 ou 16 personnes choisies par cooptation (mode de recrutement consistant, pour une personne ou une assemblée, à désigner ses membres). La cotisation annuelle de membre est de 200 euros.

Dix fois par an, le dernier mercredi du mois, les membres du « Siècle » se réunissent au Cercle de l’Union interalliée, au 33 rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris. Jusqu’à fin 2013 L’Automobile Club de France, place de la Concorde accueillait ces rencontres. La soirée se déroule traditionnellement en deux phases :

-de 20 h à 21 h : un apéritif
-de 21 h à 22 h 45 : un dîner, par groupes de 8, autour d’un chef de table qui organise le débat

Depuis le 1er Janvier 2017 c’est Patricia Barbizet qui en est la présidente. C’est une personnalité française du monde des affaires. Elle est directrice générale d’Artémis depuis 1992 et vice-présidente du conseil d’administration de Kering. Elle a été la présidente-directrice générale de Christie’s de 2014 à 2016.

Toujours sur Wikipédia vous trouverez la liste de quelques invités, membres ou anciens membres du « Siècle ».

Ce club suscite parfois une hostilité comparable à celle que suscite, par exemple, la franc-maçonnerie, même si, dans le cas du « Siècle », la liste des membres n’est pas tenue secrète.

Une contre-manifestation informelle, sous forme de pique-nique, était proposée tous les mois, vers 19 h 30, de septembre 2010 à janvier 2011 par le journaliste et réalisateur Pierre Carles et par Michel Fiszbin, ancien président de Zaléa TV et cofondateur de l’association « Pour Voir, Pas Vu », sur la place de la Concorde. Elle avait pour but de mettre en avant les invités du Siècle et de rappeler les règles de déontologie (Charte des journalistes) aux journalistes présents.

—> En octobre 2010, une vidéo rend compte de la contre-manifestation. Quelques membres du club y apparaissent : Arlette Chabot, Patrick de Carolis, Sylvie Pierre-Brossolette, Emmanuel Chain, Olivier Duhamel, Marc Tessier, François Lenglet, Pierre Carles, Louis Gallois, Patrick Devedjian, Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Seydoux, Louis Schweitzer, Rachida Dati, Guillaume Pepy, Alain-Gérard Slama, Alexandre Bompard, Michel Field, etc.

Lors de la contre-manifestation du 24 novembre 2010, plusieurs centaines de personnes ont manifesté devant l’hôtel de Crillon contre la tenue d’un dîner mensuel. La police est intervenue pour mettre fin à la manifestation et a interpellé une soixantaine de personnes.

Depuis novembre 2010, des moyens considérables de sécurité sont mis à disposition sur la place et dans le quartier alentour sur ordre de Michel Gaudin, préfet de police de Paris, également membre du club. On peut noter que les journalistes sont également contrôlés.

*****

Vidéo de 2011 par savage sur Dailymotion :

Savage explique sous la vidéo :

-il semble difficile de distinguer des gendarmes mobiles de CRS… Seulement c’était bien des fourgons bleus de Gendarmerie, et je n’ai pu distinguer aucun écusson de CRS. J’ai opté pour : GENDARMES MOBILES équipés façon CRS

-les métros Concorde et Madeleine (pourtant éloignés) étaient filtrés à leur sortie … Sélection drastique des personnes autorisées à sortir. De quoi ajouter à l’ampleur et au déterminisme de la répression si préventive.

*****

A l’ère numérique, le secret absolu n’est plus possible. C’est ce que vont comprendre, à leur détriment, les participants d’un rituel mondain et ultra-select, dénommé le « dîner du Siècle ». Cette précaution est devenue inepte : Cryptome.org ,un site américain spécialisé, à l’instar de Wikileaks, dans la publication de documents sensibles- a mis en ligne la liste complète des participants au dîner du « Siècle » qui s’est tenu le 27 janvier 2010.

Ce pdf de 98 pages est le bottin mondain par excellence : les noms des dizaines de personnalités ayant participé au dîner de janvier 2010, ainsi que leurs coordonnées professionnelles, y figurent. La démarche se présente ici comme une contre-attaque : « La publication de la liste facilitera les protestations à l’encontre des dirigeants et de ceux qui contribuent à détruire l’héritage de la Résistance : notre sécurité sociale, notre système de pensions, nos services publics ».

Si le document semble authentique, il confirme d’ores et déjà ce que l’on devinait à propos du « Siècle » : la société civile, les partis politiques radicaux et les « minorités visibles » n’y sont quasiment pas représentés. Une caste à part, secrètement affairiste et déconnectée de ce qui constitue pourtant la diversité –politique, économique et culturelle- de la société française.

—> Liste des invités du Dîner du Siècle de janvier 2010 format pdf.

*****

OVNI, 60 ans de désinformation de François Parmentier

Résultat de recherche d'images pour "ovni 60 ans de désinformation"

Broché – Avril 2004

Editions du Rocher – 299p.

FnacAmazon

 

 

Un livre sur la désinformation et les objets volants non identifiés (OVNI) ? Quelle idée étrange et, pour
tout dire, suspecte ! Car s’il y avait réellement des objets inconnus dans nos cieux, cela se saurait, c’est bien connu. Et pourtant…

Si le scepticisme est de rigueur, la question est loin d’être fantaisiste. Elle a été prise très au sérieux par les États-Unis dès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale et intéresse de nombreux pays. À l’inverse, les opinions convenues et les théories abstraites, souvent fumeuses, dominent en France, reléguant le sujet au grand bazar de l’irrationnel. Serions-nous plus raisonnables que nos voisins étrangers ? On aimerait le croire, mais François Parmentier démontre que cette exception française relève de l’ignorance, de l’aveuglement et, surtout, de la désinformation.

Documents à l’appui, il explique en quoi les OVNI sont un sujet sensible et un enjeu stratégique faisant l’objet d’une formidable guerre de l’information, à laquelle la France n’est pas préparée. Derrière le miroir du ridicule se cache un monde insoupçonné de stratégies d’influence et de manœuvres psychologiques, que dévoile ce livre, et que le lecteur pourra aborder grâce au sérieux et à la précision de sa documentation.

*****

La stratégie du choc : La montée d’un capitalisme du désastre de Naomie Klein

Broché – Octobre 2013

Editions Acte Sud – Babel

FnacAmazon

861p. en format poche

 

Approfondissant la réflexion entamée avec son best-seller No logo, Naomi Klein dénonce la tentative de prise de contrôle de la planète par un ultra-libéralisme mettant à contribution crises et désastres pour substituer la seule loi du marché aux valeurs politiques et culturelles des civilisations. Une histoire secrète du libre-échange remarquablement conduite et documentée.

Journaliste, essayiste et réalisatrice, diplômée de la London School of Economics, Naomi Klein est l’auteur du best-seller mondial No Logo (Babel numéro 545). Elle contribue régulièrement au Nation et au Guardian, et s’est rendue en Irak pour le magazine Harper’s. En 2004, elle a réalisé un film documentaire, The Take, sur l’occupation des usines en Argentine, coproduit avec le réalisateur Avi Lewis. La Stratégie du choc a remporté le Warwick Prize for Writing.

*****

Divertir pour dominer : La culture de masse contre les peuples de « Collectif » (Auteur)

Broché – Mars 2010

Editions L’échappée – 268p.

FnacAmazon

 

 

 

Le développement de la culture de masse a entraîné l’érosion des formes autonomes de culture populaire et la dissolution des liens sociaux au profit d’un monde artificiel d’individus isolés, fondement de la société de consommation. Le capitalisme ne peut donc être réduit à un système d’exploitation économique, il représente un « fait social total ».II ne tient que sur l’intériorisation d’un imaginaire et grâce au développement d’une culture du divertissement permanent. Cette uniformisation des comportements et des aspirations se présente comme l’affranchissement de toutes les contraintes (sociales, spatiales, temporelles, etc.).

Survalorisée et triomphante, la culture de masse (séries américaines, nouvelles technologies, football, jeux vidéos, etc.) trouve des défenseurs même chez les intellectuels dits contestataires. Il est donc urgent et nécessaire de mener une critique intransigeante du mode de vie capitaliste et de démontrer comment notre civilisation du loisir participe de la domestication des peuples.

*****

Sources : Wikipédia, Dailymotion, comite-valmy.org, fnac, amazon

Auteur : Lani

"Blogueuse/webmaster" amateur pour Nico & Mariana avec un site professionnel les mettant en valeur et la pleine lumière sur leur chaîne.