Les Warren & les Perron

Nous disions donc, Ed et Lorraine se sont mariés, ont eu une fille et ont fondé la New England Society for Psychic Research, lui se présentant comme démonologue et elle comme médium et clairvoyante.

Ils commencent alors à enquêter sur des affaires pas comme les autres, à la recherche d’esprits et autres manifestations paranormales.

En 1965 un cas assez spécial allait faire changer la façon de faire des Warren : L’esprit de la petite Cynthia qui hantait une maison, allait entrer en contact avec Lorraine et la plonger dans une transe profonde. La petite cherchait sa maman.

Ed en fut bouleversé et se demanda comment ils pouvaient aider cet esprit, cette enfant, ainsi relier à la Terre et cherchant chaque jour, inlassablement, sa maman sans y parvenir.

Ed & Lorraine ne souhaitaient plus seulement comprendre les phénomènes mais aussi savoir comment aider ses esprits perdus. Ils décidèrent de se tourner vers la religion.

S’en suit alors une « quête » de Ed à travers le pays, allant à la rencontre des prêtres, pasteurs ou autres rabbins et de leur demander : « Si l’un de vos paroissiens vous confie qu’il y a un fantôme chez lui, que faites-vous ? »
La plupart répondait qu’ils enverraient la personne voir un psy… certains toutefois disaient qu’ils allaient bénir la maison. Puis une messe était dite et enfin, si cela ne suffisait pas, ils exécutaient un exorcisme.

Des fois Ed ne comprenait pas que des prêtres catholiques, dont certains ne croyaient pas au Diable, puissent réaliser de tels rituels. « Pourtant toutes ces choses sont dans la Bible », disait-il.

Certes, le travail des Warren se basait sur la religion mais ils travaillaient aussi avec la science (médecins, chercheurs, infirmières), la police, des étudiants et des femmes bénévoles dans leur société.

Bien sûr, les gens s’étonnaient de les voir partir « en chasse » aux démons, ce à quoi Ed répondait : « Oui je recherche les démons mais je cherche aussi d’autres explications. Ayant des scientifiques avec moi qui se penchent vers d’autres possibilités, nous nous réunissons, nous parlons et nous essayons de trouver quelque chose. Personne ne peut nous tromper. Je suis un grand sceptique. Si vous me dites que votre maison est hantée, je dois le voir, l’entendre ou le sentir avec mes propres sens. »

Quand un cas leur était signalé, le couple prenait contact avec la personne ou la famille. Ed insistait sur un point : « Quand nous devons alors nous déplacer, nous offrons nos services, ne demandant que le remboursement des frais de déplacement et d’hôtel. »

Sur place, Ed recueillait les témoignages pendant que Lorraine se « promenait » dans la maison essayant de sentir où était le supposé fantôme ou démon. Une partie de leur enquête consistait à comprendre comment l’entité était entrée dans la maison. L’expérience leur avait apprit que souvent les phénomènes avaient été déclenché par des rituels satanistes, une malédiction ou des activités occultes.

Les coins sombres étaient les endroits préférés des démons, le couple commençait souvent par la cave, les vide-sanitaires, … en prenant des photos et enregistrant sur un dictaphone chaque endroits.

En guise de protection, Ed porte une relique du Padre Pio sur lui.

Sur le site de Mindshadow, sous cette photo :

Orbes. Photo des Warren

… vous trouverez les explications de Ed plus en détail sur les démons et sa façon de les provoquer.

*****

Nous arrivons en 1971. L’histoire de la famille Perron.

Oui, vous pensez au film « Conjuring » de 2013 et vous avez raison, le film est tiré de l’histoire vraie et vécue par les Perron, remaniée et romancée peut-être …

Andrea Perron, une des 5 filles qui a grandi dans la ferme représentée dans ce film, déclare que ce que nous voyons à l’écran est “essentiellement vrai”. Elle y vécut de 1971 à 1980 et a raconté à CBS, la chaîne tv Américaine, que les expériences horribles que sa famille et elle ont vécu, ont commencé dès leur arrivée dans la vieille bâtisse.

Le film donne l’impression que toute cette histoire se déroule dans un court laps de temps, mais en réalité, ces événements se sont produits au cours de 10 années.

Les Perron, Roger & Carolyn, et leurs 5 filles, Andrea, Nancy, Christine, Cindy & Avril :

Conjuring : Les dossiers Warren _ La famille Perron lors de leur emménagement à Harrisville en 1971 / Copyright: (C) 2013 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC.En résumé :

La maison, située dans le Rhode Island, venait d’être achetée par le couple, au début des années 1970. Au bout de quelques jours, ils se rendent à l’évidence : ils ne sont pas les seuls habitants de la maison. Découvrant l’existence des époux Warren et de leur travail, ils les engagent afin de les aider. Ed et Lorraine Warren découvrent alors que la maison est hantée par Bathsheba Sherman, une femme accusée de sorcellerie qui résidait dans la demeure au XIXème siècle.

*****

La propriété, acquise début 70 par les Perron, est une ancienne plantation établie par le colon John Smith en 1680 et vendue à Roger Williams lors de la formation de l’Etat de Rhode Island. Le terrain de 800m2 accueille une ferme de 10 pièces datant de 1736 et une grange. Elle était appelée « The old Arnold Estate ».

Lors de leur emménagement, l’ancien propriétaire de la ferme dit aux Perron de laisser les lumières allumées la nuit …

C’est en 1971 que les entités commencèrent à se manifester. Au début cela semblait inoffensif : un des esprits laissait une odeur de fleur tandis qu’un autre embrassait les filles chaque soir au coucher, parfois un jeune garçon jouait avec elles, et souvent ils entendaient des bruits venant de la cuisine, comme si quelqu’un passait le balai. Quand Roger et Carolyn entrait, ils constataient que le balai avait changer de place. La famille avait même surnommé l’un des esprits « Manny », pensant qu’il s’agissait de Johnny Arnold, un homme qui s’était pendu au 18ème siècle ans le grenier de la ferme. Les plus jeunes filles l’aimaient bien, il semblait veiller sur elle. Des fois les lits lévitaient, des photos se décrochaient des murs …

Il y eu des moments plus angoissants : du sang « s’échappant » d’une orange ou un mur qui disparaît, les cheveux ou les jambes des fillettes tirés pendant leur sommeil, une voix disant « Il y a 7 soldats emmurés » …

Mais le plus malveillant des esprits s’acharnait sur Carolyn et il semblerait que cette entité soit Bathsheba Sherman, femme soupçonnée de sorcellerie :

Bathsheba Sherman

Née en 1812, Bathsheba épousa Judson Sherman le 10/03/1844. Elle était femme au foyer et lui travaillait ses terres non loin de la ferme « Arnold Estate ».

Bathsheba avait connu une vie de solitude et avait été la paria de la société après avoir été accusée du meurtre de son bébé (il avait été retrouvé avec une grande aiguille plantée à la base de son crâne) et soupçonnée de l’avoir offert en sacrifice à Satan … On la soupçonna également d’avoir eu 3 autres enfants mais aucun n’avait dépassé l’âge de 4 ans. Bathsheba aurait aussi affamé et frappé ses serviteurs.

Le 25/05/1885, 4 ans après la mort de son mari, elle se pendit à un arbre derrière la grange. Son corps émacié avait l’air étrangement figé, comme transformé en pierre.

—> Il se pourrait que Bathsheba eut un fils, Herbert Sherman, en 1849, lequel serait devenu agriculteur, marié en 1881 avec une jeune femme prénommée Anna et auraient eu des enfants à leur tour. Mais il n’existe aucune preuve de leur existence …

Au début, Bathsheba pinçait ou giflait Carolyn puis elle devint plus menaçante en jetant des torches enflammées sur le lit. Elle voulait la voir quitter la maison mais appréciait Roger. D’après leurs dires, le fantôme de Bethsheba était hideux, avec un visage desséché recouvert de toiles d’araignées où des vermines grouillaient dans les crevasses des rides et sa tête penchait sur le côté comme si son cou était cassé.

D’après les Warren, Bathsheba avait sacrifié sa plus jeune fille à Lucifer puis avait procédé à d’obscurs rituels avant de se pendre afin de rester hanter les lieux et maudit quiconque y habiterait. Cette malédiction pouvait se vérifier dans le livre des archives de la ville, le livre noir de Burrillville, où on peut y compter : 2 suicides par pendaison, 1 suicide par le poison, le viol et l’assassinat d’une fillette de 11 ans, 2 noyades dans un ruisseau près de la maison, 4 hommes mystérieusement morts de froid ainsi que la pendaison d’une femme de 93 ans dans la grange.

En 1974, les Warren firent plusieurs enquêtes dans la ferme mais une nuit fût celle de trop : Bathsheba prit possession du corps de Carolyn. Andrea dira plus tard : « Ma mère a commencé à parler dans une autre langue avec une autre voix que la sienne, sa chaise a lévité et l’a projeté à travers la pièce. » Roger demanda aux Warren de partir, il décrira, bien plus tard : « Son corps entier était déformé, cela a duré plusieurs heures avant que les Warren ne chassent le démon. Ensuite je les ai mit dehors! »

Durant 10 ans, la famille Perron dut vivre avec ces entités et phénomènes paranormaux puis en 1980 ils purent enfin déménager et s’installer en Georgie.

Les 5 filles Perron et les 5 actrices du film « Conjuring » :

Filles de la famille Perron actrices

La propriété fut racheté et les nouveaux propriétaires disent vivre des choses paranormales également mais beaucoup moins fortes que ce qu’avait vécu les Perron.

 *****

Les déclarations d’Andrea Perron à propos de “Conjuring : Les dossiers Warren” :
«Je marchais en direction de la ferme avec un carton de déménagement, et j’ai salué un homme qui se tenait dans la salle à manger, et il m’a ignoré comme si j’étais un fantôme”, dit-elle. » Mais Andrea Perron n’est pas la seule, ses deux sœurs ont aussi vu l’homme, et ont affirmé : « Cet homme dans la salle à manger a tout simplement disparu ! Ce fut la première rencontre d’une longue lignée ».

Certaines scènes de “Conjuring” ont été modifiées afin d’appuyer l’histoire, mais n’ont en aucun cas été exagérées.

Andrea a également avoué que certaines scènes du film sont restées authentiques à la réalité, les réalisateurs ne voulant pas y toucher jugeant les événements déjà assez effrayants.

Pour finir, Andrea Perron avoue qu’Ed et Lorraine Warren, connus comme démonologues ou enquêteurs paranormaux, ont semblé aggraver les choses à la suite de leurs visites…

*****

Andrea Perron a écrit un livre sur son histoire, apparemment en 3 volumes :

[House of Darkness House of Light: The True Story Volume One] (By: Andrea Perron) [published: March, 2011]Amazon en VO  Fnac en ePub

*****

Nous avançons maintenant vers Amityville …

Sources : Mindshadow, documystere, journalduparanormal, konbini,

Auteur : Ingrid Lani

Après RIP il me semblait normal de suivre Nico & Mariana dans leur nouvelle aventure. Fidèle depuis le 1er jour, modo + tipeuse + blogueuse pour un soutient sans faille et assumé.