Maison hantée de Pré Fantasti

Vendredi 04 Août 2017

images

Caromb est une commune située dans le Vaucluse en PACA, au pied du Mont Ventoux.

Sur le site de la chapelle Saint-Étienne, ont été exhumées une mosaïque et une statue d’Apollon ainsi qu’une centaine de tombes à mobilier.

En 1315, Cécile des Baux, dite Rascasse ou la Belle Comtesse, apporta en dot Caromb à Raymond Guilhem de Budos, recteur du Comtat Venaissin et neveu de Clément V. Il revint ensuite à ses premiers feudataires puisque dans son testament de 1374, Amédée des Baux, comte d’Avellino, légua ce fief à sa nièce Alix des Baux.

En 1431, ce fief passa par mariage aux Astorg de Peyre, barons du Gévaudan, devenus seigneurs de Beaumes-de-Venise puis aux princes d’Orange en 1451. Il fut attribué à Étienne, le bâtard de Chalon-Orange, qui s’empressa de s’en défaire en le vendant pour 10 000 écus à Etienne de Vesc, sénéchal de Beaucaire pour le roi Charles VIII de France, grand chambellan de Naples.

La dernière héritière de cette famille fut Jeanne de Vesc, baronne de Grimaud, qui épousa François d’Agoult-Montauban, comte de Sault, en 1553. Ce fut sous ses ordres, qu’en 1562 furent édifiés la tour du beffroi, la fontaine publique et les remparts. Ces fortifications servirent immédiatement.

Pré Fantasti, site historique de Caromb.

pré fantasti

escalier du manoir

Pré fantasti : peut-être une contraction de esperit fantasti : esprit follet, farfadet, plus malicieux que méchant.

Office du tourisme de Carpentras : http://www.carpentras-ventoux.com/fr/sentier-decouverte-pre-fantasti-caromb-vaucluse-cultures-ancienne-manoir

Sentier de découverte du manoir de la Pré Fantasti : Le départ de cette randonnée se fait à partir du Parking situé à la sortie de Caromb (direction Malaucène) sur la RD13, à droite juste après le pont du Lauron. En suivant le balisage vous allez redescendre vers le lac du Paty.

La bâtisse du manoir :

Construite entre les XIVème et XVème siècles par le maître-carrier du lieu, elle est habitée ensuite par les frères Barberini, d’une famille noble originaire de Florence. Ses fenêtres à meneaux se détachent bien sur les murs dorés ; un jardin en terrasse fait face au porche en encorbellement soutenu par un pilastre monolithe. A l’intérieur, on devine l’escalier à vis qui menait à la chapelle privée à l’étage.

Les Frères Barberini :

« Les frères Antoine et François Barberini, exilés par le pape Innocent X, ont trouvé refuge dans une maison au nord de la commune, sur les premiers contreforts du Paty, pas très loin du village. Les frères Barberini sont réhabilités en 1646. Ils décident de revenir s’installer en Venaissin, mais, brouillés avec le légat en fonction, ils viennent s’installer à Caromb après le décès de leur oncle pour échapper à son successeur (1647) et y vivent pendant 9 ans, à la calotte rouge, ce manoir isolé qui appartient à une famille noble, les du Puy.

Ils sont réhabilités par le pape après leur séjour à Caromb et occupent encore des postes importants : Antoine est évêque de Poitiers, Cardinal, puis Archevêque-Duc de Reims (1657) et Pair de France, évêque de Palestrino, Duc de Segny.
Ils sont souvent en visite à Carpentras où ils fréquentent le savant professeur M. Berthet. Plus tard, ils rentrent à Rome, et il semble qu’ils reprennent leurs postes au sein de l’Eglise.
Antoine meurt en 1671 et son frère François en 1679 à 82 ans. La ligne mâle des Barberini s’éteindra en 1738 et leurs biens passeront à la famille des Colonna.

Installés en dehors du village, ne discutant pas avec les gens du village, fréquentant des savants, ces deux ex-cardinaux devaient exciter la curiosité. Lorsque la réalité est cachée ou inconnue, l’imagination prend le dessus : le temps passant, leur histoire s’est transformée en légende… »

« Ces deux frères Barberini, à Caromb, s’adonnaient volontiers à l’alchimie, voulaient transformer les métaux en or grâce à la « pierre philosophale ». Cette pratique interdite tenait plus de la sorcellerie que de la science et méritait alors supplice et bûcher. Pour éviter le scandale et protéger ses neveux, le pape les expatria à Caromb, dans une résidence qui appartenait à la papauté.
Incorrigibles, ils continuèrent leur activité et l’étendirent même à la fabrication et la vente d’un élixir de longue vie. Celui qui écoulait la marchandise soupçonna son frère de garder la majeure partie des bénéfices de leur commerce. En réponse à sa plainte, il reçut le contenu d’une fiole de vitriol au visage. Défiguré, brûlé, il agonisa pendant des heures à proximité du manoir carombais et mourut dans d’atroces souffrances. »

Le fantôme de François Barberini hante donc les lieux…

*****

Le sentier de la Pré Fantasti c’est un sentier historique, histoire des cultures, histoire de l’activité humaine.

Un parcours ludique et pédagogique , gardien du passé !

*****

Une histoire plus détaillée de « L’alchimiste fantôme » sur http://www.benoitreveur.info/article-l-alchimiste-fantome-86957716.html

Lani @+

Sources : sites cités, randomania, wikipédia, web

*****

Bien qu’il soit noté que c’est accessible et ouvert H24…là c’était fermé. A voir pour y retourner de jour…mais attention aux frelons.

********************************************************

Auteur : Ingrid Lani

Après RIP il me semblait normal de suivre Nico & Mariana dans leur nouvelle aventure. Fidèle depuis le 1er jour, modo + tipeuse + blogueuse pour un soutient sans faille et assumé.