MK Ultra

*****

Le projet MK-Ultra, dévoilé en 1975, est le nom de code d’un projet secret paralégal voire illégal de la CIA des années 1950 à 1970 visant à développer les techniques de manipulation mentale. Il semble que ce projet ait connu plusieurs évolutions et ait vu le développement de sous-projets et des projets parallèles.

« Le directeur adjoint de la CIA a révélé que plus de trente universités et institutions avaient participé à un large projet de tests et d’expérimentations qui incluait des tests de médicaments cachés sur des sujets non-volontaires de toutes les catégories sociales, hautes et basses, américains et étrangers. Plusieurs de ces tests consistaient à administrer du LSD sur des sujets ignorants dans diverses situations sociales. Au moins un décès fut enregistré : celui du Dr Olson est dû à ces activités. L’Agence a elle-même reconnu que ces expériences n’avaient pas de valeur scientifique. Les agents qui faisaient le suivi n’étaient pas des observateurs scientifiques compétents. »

Edward Kennedy, sénateur des États-Unis. Discours prononcé le 3 août 1977, devant le comité sur le renseignement, sous-comité sur la santé, service de recherche du comité des ressources humaines du Sénat.

Article Wikipédia : Origines, But, Expériences, etc.

*****

Qu’était “MKUltra”, le programme de manipulation mentale de la CIA étudié par “Stranger Things” (série) ?

Article des Inrockuptibles du 04/09/2016 :

Au milieu des années 70, la confiance des États-Unis en ses élites est ébranlée, surtout depuis la démission de Richard Nixon suite au scandale du Watergate en 1974. Cette année-là, le New York Times révèle que la CIA a mené des expériences illégales sur des citoyens américains. En réaction, le président Gerald Ford ordonne la création d’une commission d’enquête sur les activités de l’agence, connue comme commission Rockefeller, du nom de son vice-président. Le Congrès lance, de son côté, la commission Church, étudiant les activités de tous les organes de renseignement.

MKUltra aurait mobilisé durant les dix années de son existence avouée 185 chercheurs œuvrant dans 80 institutions à travers le pays, dont des universités, des hôpitaux et des laboratoires pharmaceutiques.

*****

Sidney Gottlieb (3 août 1918 – 7 mars 1999) était un psychologue militaire et chimiste de l’armée des États-Unis d’Amérique connu pour avoir été responsable de programmes de recherches sur les possibilités de contrôle mental à la CIA, dont MKULTRA.

Il rejoint la CIA en 1951. En tant qu’expert des poisons, il dirigea la branche chimie des services techniques (TSS). Il fut surnommé le « Sorcier Noir » ou le « Sale Escroc ». Il supervisa la préparation de poisons mortels et des expériences de contrôle mental.

Résultat de recherche d'images pour "dr sidney gottlieb"

MK Ultra : 

En avril 1953 il prit la tête du projet top-secret MKULTRA qui avait été décidé par le directeur de la CIA Allen Dulles. Gottlieb testa notamment l’administration de LSD et d’autres substances psychotropes pour désorienter les sujets. Il finança des recherches sur le lavage de cerveau, basé sur la destruction du psychisme de telle manière que le sujet admette n’importe quoi. Il sponsorisa les recherches controversées de médecins tels que Ewen Cameron et Harris Isbell sur des cobayes humains. Beaucoup de personnes souffrirent gravement des conséquences des recherches qu’il finança conjointement avec la Fondation Rockefeller.

Lettre d’approbation d’un sous-programme de « MKULTRA », utilisant du LSD, par le DOCTEUR SIDNEY GOTTLIEB, le 9 juin 1953.

En mars 1960, dans le cadre de l’Opération Mongoose, qui était approuvée par le président Eisenhower et sous la direction du Directeur des plans de la CIA Richard M. Bissell Jr., il proposa de vaporiser du LSD dans le studio de télévision de Fidel Castro et d’imprégner ses chaussures de thallium afin de faire chuter sa barbe. Il étudia diverses méthodes pour assassiner le cubain, tel que l’utilisation d’un cigare, d’une veste ou d’un stylo plume empoisonné ou d’un coquillage explosif.

Il essaya aussi de contaminer le général Irakien Abdul Karim Qassim par le botulisme. Sa participation au programme Phoenix pendant la guerre du Viêt Nam est moins connue. Des psychologues de la CIA y menèrent des expériences de contrôle mental sur des prisonniers Vietcong détenus à la prison de Bien Hoa près de Saïgon. Les prisonniers subissaient des trépanations à vif avec implantation d’électrodes puis ils étaient abattus.

Gottlieb aurait subventionné des expériences sur les phénomènes paranormaux, y compris de vision à distance.

Autres complots :

Le Dr Gottlieb ordonna des recherches génétiques afin de créer des armes détruisant spécifiquement certaines populations. C’est ainsi qu’il rechercha le « gène nicaraguayen » lors de l’intervention américaine au Nicaragua puis le « gène cubain » lors de la crise de Cuba, mais semble-t-il sans succès.

Le Dr Sidney Gottlieb joua un rôle dans la tentative d’assassiner le premier ministre de la République démocratique du Congo, Patrice Lumumba. À l’été 1960, il fit transporter des armes biologiques sur la base de la CIA au Congo, mais un coup d’État renversa le premier ministre avant qu’il ait eu le temps d’utiliser le virus.

*****

L’affaire du pain maudit est une série d’intoxications alimentaires qui frappe la France pendant l’été 1951, dont la plus sérieuse à partir du 16 août à Pont-Saint-Esprit, le village des fous,(Gard) où elle fera 5, voire 7 morts, 50 personnes internées dans des hôpitaux psychiatriques et 250 personnes atteintes de symptômes plus ou moins graves ou durables. Plus de 60 ans après les événements de Pont-Saint-Esprit, on ne sait toujours pas à quoi les attribuer. Cliniquement, les symptômes étaient ceux d’une forme mixte d’ergotisme, mais ce diagnostic n’a pu être prouvé. Pour la justice, la cause est une farine avariée.

1951 : Renvoi de la fête votive à une date ultérieure en raison de l'affaire dite du "pain maudit".

1951 : Renvoi de la fête votive à une date ultérieure en raison de l’affaire dite du « pain maudit ».

Au mois d’août 1951, les habitants du village de Pont Saint-Esprit (Gard) vont être la proie d’un étrange mal : le pain maudit. En cause ? Le pain du boulanger Roch-Briand, gangréné par un champignon : l’ergot de seigle. Des habitants déambulent nuitamment, l’un se jette dans le Rhône, l’autre se prend pour un avion à réaction… Bilan : 5 morts et des centaines de victimes d’hallucinations. Et l’on se souvient alors que le LSD est un dérivé de composés de l’ergot de seigle …

*****

Sources : Wikipédia, franceculture

Auteur : Lani

"Blogueuse/webmaster" amateur pour Nico & Mariana avec un site professionnel les mettant en valeur et la pleine lumière sur leur chaîne.