Richard Chase, le Vampire de Sacramento

Richard Trenton Chase (23 mai 1950 – 26 décembre 1980) est un tueur en série américain qui tua six personnes en Californie. Il était surnommé le « Vampire de Sacramento » car il buvait le sang de ses victimes et se livrait à des actes de cannibalisme.

Résultat de recherche d'images pour "Richard Chase"

Son enfance :

Chase est né dans une famille à revenus moyens,  stricte et soumis à beaucoup d’abus physique par son père. Sa mère souffrait de psychose paranoïde et avait un comportement destructeur, manipulateur et agressif.

Richard Chase a commencé à montrer des signes de maladie mentale tôt.

Il était timide et doux, il urina jusqu’à 8 ans dans son lit, c’était un élève moyen, c’était un solitaire, il n’avait pas d’amis et avait quelques liaisons qui ne duraient pas.

Ses parents se disputaient sans cesse et finirent par divorcer. Le père se remaria, mais la mère était persuadé que son mari voulait l’empoisonner.

Il était devenu dépendant de l’alcool dans son enfance et dès l’âge de 10 ans, il montrait les symptômes de la triade Macdonald (triade de la sociopathie) : incontinence, pyromanie et cruauté envers des animaux (achetant des lapins pour les éviscérer et boire leur sang). Ces allégations furent cependant remises en cause plus tard. Chase accumula les séjours en hôpital psychiatrique et vivait aux crochets de sa mère qui en obtint la garde après sa sortie d’asile.

Durant son adolescence, il était donc alcoolique et toxicomane. Il souffrait aussi de troubles de l’érection, dus à des problèmes psychologiques causés par une colère refoulée. Par la suite il déclarera avoir été abusé par sa mère.

Ses troubles psychiatriques ne cessèrent d’évoluer défavorablement.

*****

Jeune adulte :

Chase développa une hypocondrie en grandissant. Il se plaignait souvent que son cœur « s’arrêtait de battre » et que quelqu’un lui avait volé ses artères pulmonaires. Il se serait aussi souvent mis des oranges sur la tête, croyant que la vitamine C serait absorbée par son cerveau par diffusion. Il croyait aussi que ses os crâniens s’étaient séparés et qu’ils bougeaient autour de sa tête, il se rasait donc la tête pour pouvoir en observer les mouvements.

Après avoir quitté la maison de sa mère, croyant qu’elle voulait l’empoisonner, Chase loua un appartement avec des amis. Dès qu’il y emménagea, il condamna la porte de sa chambre et fit une sortie de secours dans le mur de ses toilettes afin que personne ne puisse s’approcher sans être repéré.

Ses colocataires se plaignaient qu’il était constamment sous les effets de marijuana, de LSD et d’alcool. Chase se serait aussi souvent baladé nu dans l’appartement, même lorsqu’il y avait du monde. Ses colocataires demandèrent qu’il parte. Il refusa, c’est donc ses colocataires qui s’en allèrent.

Une fois seul dans l’appartement, il commença à capturer, tuer et éventrer toutes sortes d’animaux. Il les aurait ensuite dévorés crus, mélangeant parfois les organes crus avec du Coca-Cola avant de boire le mélange comme un milkshake. Chase croyait que cela évitait que son cœur ne s’atrophie.

Résultat de recherche d'images pour "chase le vampire de sacramento"

En 1975, Richard Chase a été brièvement institutionnalisé (il avait tenté de s’injecter du sang de lapin) et a reçu un traitement intensif de psychotropes. Les infirmières le craignaient et plusieurs démissionnèrent. Chase, même interné, continua à capturer des animaux, des oiseaux, pour les dévorer, les déchiqueter à coups de dents. On le retrouva plusieurs fois avec les vêtements maculés de sang.  Chase croyait qu’on voulait l’empoisonner, comme sa mère, et que son propre sang se desséchait, il lui fallait donc boire du sang pour remédier a cela. Au sein de l’institut, il eu le surnom de « Dracula ».

Même s’il a tué des animaux alors qu’il était dans l’établissement, en 1976 il fut libéré car on estima qu’il n’était plus un danger pour la société et il retourna chez sa mère. Cette dernière décida que le traitement de son fils ne lui était d’aucune utilité et y mit un terme, partant du principe que cela avait fait de son fils un zombie !

Cela a conduit à un miasme de pire comportement. Il a négligé sa santé, développé une obsession pour les armes de poing et a été trouvé plus d’une fois couvert de sang et criant dans le voisinage.

*****

Le point de non-retour : 

En 1977 Chase fut stoppé par un Indien dans la réserve du lac Tahoe, puis arrêté. Il conduisait un camion contenant des armes et un seau de sang et portait un maillot imbibé de sang. Il réussit à le persuader qu’il y avait un malentendu et que cela provenait d’un animal qu’il avait chassé. Aucune charge ne fut retenue.

Le 27 décembre 1977, Chase a tiré avec son fusil dans la cuisine de quelqu’un. Personne n’a été blessé, mais cela a déclenché quelque chose en lui.

Le 29 décembre 1977, Chase tua sa 1ère victime, Ambrose Griffin, ingénieur de 51 ans et père de 2 enfants. Après la fusillade, un des fils de Griffin déclara avoir vu un voisin rôder avec une carabine de calibre 22. L’arme du voisin fut saisie mais l’analyse balistique démontra que ce n’était pas l’arme du meurtre.

Le lendemain, Chase  tira sur un jeune garçon mais, fort heureusement, il le manqua.

Le 11 janvier 1978, Chase demanda une cigarette à sa voisine avant de l’obliger à lui donner le paquet entier.

Deux semaines plus tard, il essaya d’entrer dans la maison d’une autre femme mais renonça, les portes étant fermées.

—> Chase déclara plus tard aux enquêteurs qu’il considérait qu’une porte fermée signifiait qu’il n’était pas invité et qu’une porte ouverte était un signe de bienvenue.

Plus tard, un couple le poursuivit car il leur avait volé des biens, avait uriné et déféqué dans leurs lits et sur leurs vêtements.

Le 21 janvier 1978, Teresa Wallin fut surprise par Chase dans sa maison alors qu’elle était enceinte de 3 mois. Chase lui tira dessus 3 fois, ce qui lui fut fatal. Il se livra ensuite à des actes de nécrophilie sur son cadavre, la mutila et se baigna dans son sang.

Résultat de recherche d'images pour "vampire de sacramento Teresa Wallin"

Le 23 janvier 1978, 2 jours après avoir tué Teresa Wallin, Chase acheta 2 animaux à un de ses voisins. Il les tua et but leur sang.

Le 27 janvier, Chase commit ses derniers meurtres : lorsqu’il entra dans la maison d’Evelyn Miroth, 38 ans, il croisa l’ami de celle-ci, Danny Meredith, qu’il abattit avec son arme de calibre 22. Il vola le portefeuille et les clés de voiture de Meredith avant de tuer Evelyn, son fils de 6 ans, Jason, ainsi que le neveu de celle-ci, David âgé de 22 mois. Il se livra, comme pour Teresa Wallin, à des actes de nécrophilie et de cannibalisme sur le corps d’Evelyn. Une fillette de 6 ans qui avait rendez vous avec Jason frappa à la porte. Elle surprit alors Chase qui quitta la scène du crime en utilisant la voiture de Meredith, emportant le corps de David avec lui. La fillette appela un voisin qui alerta la police. Une fois sur place, la police s’aperçut que Chase avait laissé des empreintes parfaites de ses mains et de ses chaussures dans le sang d’Evelyn. Chase retourna à sa maison où il but le sang du bébé et mangea plusieurs de ses organes internes (dont le cerveau) avant de laisser le corps dans une église proche.

Résultat de recherche d'images pour "vampire de sacramento Evelyn Miroth"

 

Evelyn Miroth et son fils, Jason

 

Résultat de recherche d'images pour "vampire de sacramento Evelyn Miroth"

 

David Ferreira

 

 

Alors qu’il rentrait chez lui, un voisin le croisa et s’inquiéta de son attitude anormale, il appela la police.

Lorsque les policiers pénétrèrent dans la résidence de Chase, ils s’aperçurent qu’il n’avait pas cherché à cacher ses crimes, il y avait des traces de sang tout autour de sa maison. Malgré tout, Chase continua à clamer son innocence : « Tout ce que j’ai fait c’est tuer quelques chiens ! »  Mais les preuves s’accumulaient, les policiers trouvèrent l’arme utilisée pour commettre les meurtres, des traces de tissus humains dans son frigo et un calendrier où les dates des meurtres étaient encerclées.

*****

Le procès et la prison :

En 1979, le procès de Chase, pour 6 meurtres, commença.

Afin d’éviter la peine de mort, la défense plaida coupable pour meurtre sans préméditation, ce qui devait conduire à une peine de prison à vie. Cette défense reposait sur la maladie mentale de Chase, le manque de planification des crimes, ce qui constitue une preuve de la non-préméditation.

Le 8 mai, le jury déclara Chase coupable de 6 meurtres avec préméditation lors d’un procès très médiatisé. Chase fut condamné à mort par chambre à gaz. Ils rejetèrent l’argument disant qu’il n’était pas coupable à cause de sa folie.

Les compagnons de détention de Chase, dont plusieurs membres de gang, sachant qu’il avait d’étranges comportements et connaissant sa nature criminelle lui firent peur et, selon les officiels de la prison, le poussaient régulièrement au suicide.

Résultat de recherche d'images pour "chase le vampire de sacramento"

Chase accorda une série d’interviews à Robert Ressler, durant lesquels il lui confia ses peurs au sujet des nazis et des ovnis, disant qu’il était obligé de tuer pour survivre et que n’importe qui aurait fait de même. Il demanda à Ressler qu’il lui donne accès à un radar afin qu’ils puisse intercepter les ovnis des nazis, voulant qu’il les arrête et les inculpe des meurtres. Il lui remit une grosse quantité de macaronis au gratin qu’il avait amassés dans ses poches, croyant que les officiels de la prison travaillaient en collaboration avec les nazis et essayait de le tuer en empoisonnant sa nourriture.

Le 26 décembre 1980, un garde retrouva Chase dans son lit, mort. L’autopsie conclut qu’il s’était suicidé en faisant une overdose d’antidépresseurs qu’il avait amassés pendant les semaines précédentes.

*****

Richard Trenton Chase n’entrait que dans les maisons dont les portes n’étaient pas fermées à clés.

Il dira aux policiers : « Quand une porte est fermée à clés c’est qu’on n’est pas le bienvenue. Ça, tout vampire qui se respecte le sait bien depuis la publication de « Dracula » de Bram Stoker : il ne peut entrer dans une maison sans y avoir été invité au préalable !  »

*****

 

Après plusieurs mois de détention, Chase s’expliqua au travers d’une lettre :

« La 1ère fois que j’ai tué, c’était une sorte d’accident. Ma voiture était tombée en panne. Il fallait que je me trouve un appartement car ma mère ne voulait plus me recevoir pour Noël. Avant j’allais chez elle, et je discutais avec elle, ma grand-mère et ma soeur. Frustré j’ai tiré depuis la portière de ma camionnette et j’ai tué quelqu’un. La 2ème fois les gens avaient gagné plein d’argent et j’étais jaloux. On me surveillait, j’ai tué cette bonne femme et prit de son sang. Je suis entré dans une maison et j’ai tué toute la famille. Quelqu’un m’a vu.  La fille s’est pointée et a appelé la police. , mais les flics n’ont pas réussi à me dénicher. La fille s’était la petite amie de Curt Sylva, mon copain qui est mort dans un accident de voiture. Je crois que c’est le syndicat qui l’a fait descendre parce qu’il était dans la mafia et venait de la drogue. La fille se souvenait de Curt et j’ai essayé de lui soutirer des infos. Elle m’a dit qu’elle s’était marié avec un autre et qu’elle ne voulait pas me parler. Le syndicat se faisait de l’argent en obligeant ma mère à m’empoisonner. Je les connait et traînerai devant les tribunaux quand j’aurai réussi à rassembler tout les morceaux. » …

Résultat de recherche d'images pour "chase le vampire de sacramento"

*****

En septembre 2007, une bande dessinée intitulé « Le vampire de Sacramento » a été publié chez Soleil Productions retraçant la vie de Chase racontée du point de vue de personnes l’ayant connu.

 

Bande dessinée (cartonné) – Paru le 26 septembre 2007

Fino (Dessinateur) – Vitti (Dessinateur) – Thomas Mosdi (Auteur)

Fnac – 48p.

 

 

À la fin des années 70, en l’espace d’un mois, un inconnu tue six personnes avec une barbarie inouïe. Appelé en renfort par les enquêteurs du FBI, Robert K. Ressler, à l’origine du métier de profiler, voit aussitôt dans le tueur un assassin atypique, à michemin entre « serial killer » et « tueur de masse ». Il le classe parmi les meurtriers dits « désorganisés », et subodore qu’il s’agit d’un schizophrène paranoïde en plein épisode délirant. Les habitants de Sacramento se terrent chez eux. Une course contre la mort s’engage pour mettre fin aux massacres !

Parmi les tueurs en série, Chase est sûrement l’un des plus connus, le premier de ce genre interrogé par Stéphane Bourgoin, spécialiste français de renommée internationale. Cette BD relate des faits réels, et parallèlement à l’enquête revient sur le passé de Richard Trenton Chase.

*****

Sources : wikipédia, meurtrierspsychopathes, historicmysteries, skynet.be, murderpedia, larousse, Fnac

Auteur : Lani

"Blogueuse/webmaster" amateur pour Nico & Mariana avec un site professionnel les mettant en valeur et la pleine lumière sur leur chaîne.