Ted Bundy, le playboy psychopathe

*****

Ted Bundy, né Theodore Robert Cowell le 24 novembre 1946 au Elizabeth Lund Home for Unwed Mothers de Eleanor Louise Cowell  à Burlington et mort le 24 janvier 1989 à Starke.

L’identité de son père n’a jamais été déterminée avec certitude. Son certificat de naissance assigne la paternité à Lloyd Marshall, un vendeur et vétéran de l’US Air Force mais Louise affirma plus tard avoir été séduite par un marin dont le nom était peut-être Jack Worthington. Sa famille évoqua des soupçons selon lesquels le père aurait pu être Samuel Cowell, le père de Louise, qui était violent et abusif.

Pendant les 3 premières années de sa vie, Bundy vécut à Philadelphie, dans la maison de ses grands-parents maternels, Samuel et Eleanor Cowell, qui l’ont élevé comme leur fils afin d’éviter le stigmate social qui accompagnait les naissances illégitimes à cette époque. La famille, les amis, et même le jeune Ted se sont fait dire que ses grands-parents étaient ses parents et que sa mère était sa sœur aînée.

La biographe et écrivaine Ann Rule, qui connaissait Bundy personnellement, croit qu’il a retracé son acte de naissance original au Vermont, en 1969. Bundy exprima une rancœur envers sa mère tout au long de sa vie pour lui avoir menti à propos de ses véritables parents et de l’avoir laissé le découvrir par lui-même.

En 1950, Louise changea son nom de famille de Cowell à Nelson, enleva son 1er nom, Eleanor, et, à la demande urgente de nombreux membres de la famille, quitta Philadelphie avec son fils pour aller vivre avec les cousins Alan et Jane Scott à Tacoma, Washington. En 1951, Louise rencontra Johnny Culpepper Bundy, un cuisinier d’hôpital, à une soirée pour adultes célibataires à l’église First Methodist de Tacoma. Ils se marièrent plus tard cette année-là et Johnny Bundy adopta légalement Ted. Johnny et Louise eurent 4 enfants et bien que Johnny Bundy essayait d’inclure son beau-fils lors de sorties de camping ou d’autres activités en famille, Ted demeurait distant.

Les souvenirs de Tacoma chez Ted Bundy varient d’un biographe à un autre ainsi que les descriptions de sa vie sociale.

Son seul passe-temps significatif était le ski, qu’il pratiquait avec enthousiasme en utilisant de l’équipement volé et des billets falsifiés. Durant le secondaire, il fut arrêté au moins à deux reprises sur des soupçons de cambriolage et de vol d’auto. Lorsqu’il atteignit 18 ans, les détails de ces incidents furent rayés de son dossier, comme à l’habitude à Washington et dans la plupart des autres États américains

Ted Bundy à l’université en 1965

*****

Pour avoir une idée plus précise du personnage et des explications sur les meurtres, je vous invite à aller sur la Fnac où vous trouverez un epub gratuit de Emily Tibbatts dont un chapitre est dédié à Ted Bundy —> https://www.fnac.com/livre-numerique/a10461661/Emily-TIBBATTS-Tueurs-en-serie .

Tueurs en série

Sur téléphone et pc il vous faut l’appli « kobo » (lecteur de la Fnac) , le chapitre fait 176 pages sur smartphone et 104 sur pc.

*****

BD « Ted Bundy » chez Soleil Eds – Janvier 2010 – Fnac

Ted Bundy

Un être totalement désinhibé et manipulateur qui traversa l’Amérique des années 1970 et qui échappa aux forces de police à de nombreuses reprises grâce à son audace et sa ruse. Avant les meurtres de « Ted », personne n’avait entendu le terme de serial killer… Longtemps après son exécution, nul ne connaît vraiment le nombre exact des jeunes femmes qui furent ses victimes. « En ce qui me concerne, je ne pouvais simplement pas me contenir. Je suis le salaud le plus insensible que vous ayez jamais rencontré », Ted Bundy.

*****

Film « Ted Bundy » de Matthew Bright – 8 juin 2006 en DVD (1h 39min) – Fnac

Ted Bundy

Ted Bundy est un étudiant qui présente bien, a une petite amie et épie d’autres filles par leurs fenêtres d’appartements sous lesquelles il se masturbe. Un soir, il entre chez l’une d’elle, la frappe à coups de marteau, la viole tout en la martelant de coups de poing. Ainsi commence la triste carrière d’un  » inadapté social  » pour lequel le terme  » serial-killer  » fut inventé.

*****

Le tournage sur le biopic de Ted Bundy a démarré. Dans Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile, Zac Efron prête ses traits au tueur en série Ted Bundy. Film prévu en 2019.

 photo Twitter

Réalisé par Joe Berlinger, le biopic revient sur la relation compliquée qu’entretenait le serial killer avec sa petite amie Liz. Ted Bundy, qui a commis une trentaine de meurtres et viols dans les années 70, a été exécuté en 1989.

De ce que l’on sait, l’histoire sera racontée du point de vue de la compagne du meurtrier, Elizabeth Kloepfer, campée à l’écran par Lily Collins. John Malkovich interpètrera quant à lui le juge Edward Cowart qui condamna Bundy à la peine de mort.

*****

Sources : Wikipédia, Fnac Allocine, Kobo

Gilles de Rais, de Jeanne d’Arc à tueur en série

*****

Personnage historique :

Gilles de Laval, sire de Rais, compagnon de Jeanne d'Arc, Maréchal de France (1404-1440). Huile sur toile exposée dans la galerie des maréchaux de France, château de Versailles(portrait imaginaire par Éloi Firmin Féron, 1835).

Aucune représentation iconographique ne s’est faite durant son vivant

Gilles de Montmorency-Laval, plus connu sous le nom de Gilles de Rais (ou, selon la graphie contemporaine, Gilles de Retz) en référence à son titre de baron de Retz, né au château de Champtocé-sur-Loire à une date inconnue durant 1404 ou 1405, mort le 26 octobre 1440 à Nantes, est un chevalier et seigneur de Bretagne, d’Anjou, du Poitou, du Maine et d’Angoumois. Continuer la lecture de « Gilles de Rais, de Jeanne d’Arc à tueur en série »

Albert Fish, le Vampire de Brooklyn

*****

Albert Hamilton Fish est né le 19 mai 1870, à Washington D.C., de Randall Fish (1795-1875), né dans le Maine, et d’Ellen Fish (1838 -1903), née en Irlande. Il est le cadet de la famille et a 3 frères et sœurs, Walter, Annie et Edwin.  Surnommé le « Vampire de Brooklyn », the gray man (l’homme gris) ou encore the werewolf of Wisteria (le loup-garou de Wisteria).

Résultat de recherche d'images pour "albert fish"

Son père fut capitaine de bateau de rivière, puis en 1870 devint fabricant d’engrais. Il mourut d’une attaque cardiaque en 1875. Les registres du cimetière du Congrès déclarent que Randall est décédé le 16/10/1875 et a été enterré le 19/10/1875 dans la tombe numéro R96/89. Sa femme, Ellen, contrainte de trouver un emploi, ne fut plus en mesure de s’occuper d’Albert, et le plaça dans un orphelinat

À l’orphelinat Albert sera la tête de turc de ses camarades. Fréquemment puni, battu et fouetté, il y découvrira, selon ses propres dires, les plaisirs de la douleur physique, qui lui provoquait des érections.

/!\ Ce qui suit est pour un public averti, +18 /!\

Continuer la lecture de « Albert Fish, le Vampire de Brooklyn »

Richard Chase, le Vampire de Sacramento

Richard Trenton Chase (23 mai 1950 – 26 décembre 1980) est un tueur en série américain qui tua six personnes en Californie. Il était surnommé le « Vampire de Sacramento » car il buvait le sang de ses victimes et se livrait à des actes de cannibalisme.

Résultat de recherche d'images pour "Richard Chase"

Son enfance :

Chase est né dans une famille à revenus moyens,  stricte et soumis à beaucoup d’abus physique par son père. Sa mère souffrait de psychose paranoïde et avait un comportement destructeur, manipulateur et agressif.

Richard Chase a commencé à montrer des signes de maladie mentale tôt.

Il était timide et doux, il urina jusqu’à 8 ans dans son lit, c’était un élève moyen, c’était un solitaire, il n’avait pas d’amis et avait quelques liaisons qui ne duraient pas. Continuer la lecture de « Richard Chase, le Vampire de Sacramento »

Gerard Schaefer

Gerard John Schaefer, né le 25/03/1946 et mort le 03/12/1995, est un tueur en série américain qui présente la particularité d’avoir sévi alors qu’il exerçait la profession de policier.

Il est un cas unique de cumul de perversions* et paraphilies** dans l’univers des tueurs en série.

Gerard J. Schaefer est l’aîné des 3 enfants de Gerard Schaefer Sr, représentant de l’entreprise Kimberly-Clark et de Doris, mère qu’il idéalise.

Gerard J. Schaefer est élevé à Atlanta (Géorgie) jusqu’en 1960, date à laquelle sa famille et lui emménagent à Fort Lauderdale (Floride).

leur maison

Schaefer ne s’entend pas très bien avec son père, homme autoritaire et alcoolique. Il pense qu’il lui préfère sa sœur. Durant son adolescence, Schaefer se révèle obsédé par les culottes de femmes et devient un voyeur, espionnant une petite voisine du nom de Leigh Hainline. Continuer la lecture de « Gerard Schaefer »

L’après Ed Kemper

Diffusé en direct le 09 nov. 2017

*****

Nous l’avons vu, Edmund Kemper est le 1er tueur en série interrogé par des agents du FBI, profilers.

Nous ne pouvons parler « profiler » sans citer Stéphane Bourgoin, notre profiler français, qui rencontre des tueurs en série depuis 40 ans. A ce jour, il est le seul homme à s’être entretenu avec 77 serial killers, un peu partout dans le monde, dont Ed Kemper. Continuer la lecture de « L’après Ed Kemper »

Ed Kemper, l’ogre de Santa Cruz

Entre 1970 et 1971, Kemper passa la plus grande partie de son temps libre à voyager sur les autoroutes de Californie.

L’attrait des plages, des eaux chaudes, des bâtiments élégants du XIXème siècle et des magnifiques environs de la campagne étaient tout aussi tentants pour les voyageurs de San Francisco que pour les hippies, et la ville se développa rapidement, bien que le changement ne l’améliorât pas. En raison de l’afflux important de jeunes, l’Université de Santa Cruz est devenue une zone particulièrement attrayante pour les trafiquants de drogue.

En outre, au cours de ces années, un grand nombre de groupes de satanistes de San Francisco se sont installés. Depuis son départ d’Atascadero, Kemper était fasciné par le grand nombre de femmes auto-stoppeuses et croyait maintenant en l’obligation de s’arrêter et de les « ramasser ». Continuer la lecture de « Ed Kemper, l’ogre de Santa Cruz »

Ed Kemper, premiers meurtres et réinsertion

C’est le 27 Août 1964 qu’Ed tua ses grands-parents.

Edmund aidait sa grand-mère à corriger un livre pour enfant qu’elle était en train d’écrire, il la dévisageait. Quand elle le remarqua, elle prit peur du regard agressif et lui ordonna d’arrêter. Il se leva, prit son fusil et sortit en disant qu’il allait chasser des taupes. Sa grand-mère lui dit de ne pas tirer sur des oiseaux.

Excédé et plein de rage, Edmund fit silencieusement demi-tour et observa sa grand-mère qui lui tournait le dos. Il leva son fusil, visa et tira. Continuer la lecture de « Ed Kemper, premiers meurtres et réinsertion »

Ed Kemper – Son enfance

Edmund Emil Kemper (3ème du nom), né le 18 décembre 1948 à Burbank (Californie), est un tueur en série américain accusé de 10 meurtres dont celui de sa propre mère. Personnage impressionnant par sa taille et son poids, 2m06 pour 160 kg, il a commencé sa série de meurtres avec celui de ses grands-parents à l’âge de 15 ans. Continuer la lecture de « Ed Kemper – Son enfance »