Valensole

Mardi 08 Août 2017

Site officiel : http://www.valensole.fr/

Valensole est une commune des Alpes-de-Haute-Provence en région PACA, l’une des plus vastes de France, composée de plusieurs hameaux. Le bourg, formé en amphithéâtre, est situé sur une colline entre le Plateau de Valensole et la vallée de Notre-Dame.

Valensole est arrosé par la Durance et par son affluent, l’Asse et compte également plusieurs cours d’eau.

Pour les férus d’Histoire-Géographie, l’article de Wikipédia est très complet, je n’en mets qu’une partie et vous constaterez que c’est le minimum : https://fr.wikipedia.org/wiki/Valensole

Un village perché : Ce type d’habitat est considéré comme typiquement provençal, il est surtout typiquement méditerranéen. Ces villages sis sur leur « acropole rocheuse », qui ont gardé leur aspect médiéval, forment par l’orientation des façades de leurs maisons – vers la vallée ou la voie de communication – un véritable front de fortification.

Ce groupement en communauté refermée sur elle-même correspond à des régions de petites propriétés, où les seules terres fertiles se situent au fond de quelques vallons, et ce regroupement a facilité l’existence d’un artisanat rural indispensable aux villageois.

A contrario, l’habitat dispersé implique de grands domaines qui tendent à vivre en autarcie (Situation d’un pays/d’une ville qui tend volontairement à se suffire à lui-même sur le plan économique). D’où la loi émise par Fernand Benoit (Historien et archéologue de la Provence) : « La misère groupe l’habitat, l’aisance le disperse »

Le nom du village, tel qu’il apparaît la première fois en 909 (Valentiolam), est tiré du nom de Valence, avec le suffixe diminutif -ola. D’autres étymologies proposées font dériver son nom, soit de Vallis solis, à cause de son exposition au sud-est ; soit de Variancense solum, terre des Variacens, qui seraient un peuple gaulois ou ligure.

Le village s’appelle Valençòla en provençal selon la norme classique.

Château

valensole-fontaine

*****

HISTOIRE

Antiquité :

À l’époque gallo-romaine, un village, se situait à l’extrémité de la vallée dans le quartier d’Arlane. On y a retrouvé des fragments de colonnes de granit gris, et les ruines d’anciennes bâtisses occupant une vaste superficie, et des monnaies de la République marseillaise, de la République romaine et de l’Empire. On y a aussi mis au jour des tombeaux et des lampes sépulcrales. Ce village fut détruit par le feu, peut-être par une invasion barbare. Les habitants se retirèrent alors sur la colline voisine pour s’y fortifier.

Moyen Age :

A la fin du 1er millénaire, les comtes de Provence possédaient en domaine direct la moitié de la terre de Valensole, tandis que l’autre moitié appartenait à des seigneurs. L’un d’eux, seigneur de la moitié de la ville, mourut en laissant un fils unique, Mayeul. Jeune seigneur, après la mort de ses parents, il se retire à Mâcon ou il est fait chanoine, puis archidiacre, enfin élu au siège de Besançon. Pour se soustraire à la dignité épiscopale, il alla secrètement s’enfermer au monastère de Cluny, dont il fut plus tard élu abbé.

Mayeul - Abbé de Cluny

Chapelle_de_Valensole

Mayeul, en renonçant au monde, avait cédé tous ses droits seigneuriaux dans Valensole au comte Guillaume 1er de Provence, ne se réservant que sa maison natale, et l’église du lieu, afin d’y établir une communauté de son ordre. En 990, le comte meurt et lègue à l’abbaye de Cluny le fief de Valensole, qui y installe un prieuré.

L’ordre de Cluny devient dès lors seigneur en partie de cette ville.

Dans les premiers jours du mois de janvier de l’an 1296, les Etats de Provence se tiennent à Valensole. Le but de cette réunion est inconnu. Charles II d’Anjou venait à peine de conclure la paix qui mettait un terme à une trop longue guerre.

Le 02/04/1297, le roi Charles II céda à l’abbaye de Cluny la moitié de la juridiction qu’il possédait encore à Valensole. Il ajouta à ce don la juridiction des châteaux du Bars et de Villedieu qui lui appartenaient. Ces cessions conférèrent ainsi aux abbés de Cluny la presque totalité de la seigneurie de ce lieu.

Les habitants de Valensole et les successeurs même de Charles II opposèrent des résistances presque continuelles à l’exercice de la haute et basse justice que s’arrogeaient les abbés de Cluny. Fatigué de ces contestations le roi Louis II envoya Jean de Sade à Valensole en 1408 avec plein pouvoir de les terminer. Par une transaction de l’année suivante, qui fut ensuite confirmée aux abbés de Cluny, les comtes renonçaient à tout leurs droits sur la terre de Valensole. Enfin en 1475, le Roi René ajouta à ces privilèges la concession des droirs de régale (ensemble des droits que le Roi de France avait sur les diocèses catholiques qui temporairement n’avaient pas d’évêque titulaire.

Epoque moderne :

Plusieurs habitants se convertissent au protestantisme au XVIème siècle, ce qui provoque une réaction hostile chez certains adeptes du catholicisme. Quelques mois après le massacre de la St Barthélémy parisien, le 26 novembre 1562, le tocsin est sonné, et une émeute anti-huguenote se déclenche, se soldant par la mise à mort de l’un d’entre eux, l’expulsion des protestants et le pillage de leurs maisons.

Le prince Armand de Bourbon-Conti donna à la communauté de Valensole, en 1664, un capital de 1500 livres pour servir à l’augmentation des honoraires des régents du collège. Cet établissement, que les évêques de Riez protégeaient, se maintient jusqu’en 1789.

La peste se déclara à Riez dans les premiers jours de juillet de l’an 1629, et à Valensole en 1632. Un hôpital des pestiférés avait été établi dans le quartier de la Trinité, où la majorité des victimes y a été inhumée.

Les Etats de Provence siègent à Valensole en 1629 et 1630.

Révolution française :

La société patriotique de la commune fait partie des 21 premières créées dans les Basses-Alpes, avant juin 1792.

Lors de la Révolution française, le fait que l’amiral de Villeneuve continue de faire carrière, et que son frère l’abbé Jean-Baptiste de Villeneuve soutienne le nouveau régime, poussa la noblesse locale à ne pas émigrer, et leur permit donc de ne pas perdre leurs biens.

En conséquence, la classe des ouvriers agricoles et petits fermiers, qui ne put profiter de leur vente, resta pauvre et constitua un soutien fort au Front populaire. Elle s’engagea également fortement dans la Résistance intérieure française.

Epoque contemporaine :

Le coup d’Etat du 02/12/1851 commis par Louis-Napoléon Bonaparte contre la 2ème République provoque un soulèvement armé dans les Basses-Alpes, pour défendre la République. Après l’échec de l’insurrection, une sévère répression poursuit ceux qui se sont levés pour défendre la République.

Comme de nombreuses communes du département, Valensole se dote d’une école bien avant les lois Jules Ferry : en 1863, elle en possède déjà une qui dispense une instruction primmaire aux garçons.

La Libération de Valensole est marquée par le passage d’une colonne de la 36ème division d’Infanterie (US), le matin du 19/08/1944, venant de Riez et se dirigeant sur la vallée de la Durance.

Valensole_Entrée_de_la_ville

*****

L’agriculture :

La commune est très étendue, et sur un terroir relativement plat dans un département montagnard.

De plus, les rebords du plateau et les versants des vallées qui creusent le plateau offrent des conditions de culture variées complémentaires des parties planes du plateau. Elle met donc à profit cette situation exceptionnelle avec de nombreuses fermes, cultivant des céréales, de la lavande, des arbres fruitiers et l’or noir : la truffe.

Plateau_de_valensole1

plateau-valensole

Lani @+

Sources : Wikipédia, web

*****

L’article sur Mr Masse et l’OVNI sera mit au menu « ufologie » ainsi que les replays de Nico & Mariana.

********************************************************

Auteur : Ingrid Lani

Après RIP il me semblait normal de suivre Nico & Mariana dans leur nouvelle aventure. Fidèle depuis le 1er jour, modo + tipeuse + blogueuse pour un soutient sans faille et assumé.